Le temps de l'Avent que nous offre de vivre l'Eglise chaque année peut nous être très bénéfique. Dans une culture du "tout tout de suite", l'Avent nous apprend l'attente et la patience, la durée et la fidélité. Dans une société qui pousse à consommer, à acquérir immédiatement et détenir, l'Avent nous invite à cultiver le détachement et la liberté d'esprit. Alors que la globalisation tend à nous formater et nous contraindre à la standardisation, au mimétisme en nos choix et nos comportements, l'Avent nous invite à faire notre propre chemin selon notre vocation. La mondialisation offre certes beaucoup d'avantages, mais aussi des inconvénients. Faisant du monde un village, elle peut donner l'impression d'abolir les distances et les frontières alors que tant de conditions nous distinguent et nous séparent. L'Avent peut aider à comprendre, parce qu'il s'agit de se préparer à l'Incarnation de Dieu en un lieu, que nous devons accepter d'assumer pleinement le fait d'être quelque part et non de partout, c'est-à-dire de nulle part...

Dans une société hyper-médiatisée dans laquelle est priorisée l'image et sévit l'obligation de tout montrer, l'Avent invite à marcher vers ce que l'on ne voit ni n'entend ni ne comprend pas encore, que l'on espère sans preuves sensibles. L'Avent nous fait résister à cette tentation de tout vouloir programmer, maîtriser, posséder, et qui finit par nous rendre fragile devant l'inédit, l'imprévu. L'Avent nous invite à cultiver en notre vie l'aptitude à discerner des messages délivrés dans les signes des temps, à accueillir les dons gracieux de Dieu dans le déroulement de nos existences. L'Avent nous rappelle que nous sommes faits non seulement pour l'action, mais aussi pour la contemplation et l'oraison. Déjà, dans le quotidien, nous avons l'expérience d'attendre et d'espérer... File d'attente, salle d'attente, attente d'un résultat de concours, d'un bilan de santé, d'un logement, d'un travail, d'une naissance, d'un invité, d'une embellie économique, du printemps.

Le temps de l'Avent nous donne de nombreuses occasions d'enrichir notre personnalité de qualités et de ressourcer notre spiritualité de vertus telles que la sérénité, la confiance, la patience, l'endurance, et d'accueillir le Don de Dieu dans les vertus théologales de Foi, d'Espérance et de Charité.