La Parole a besoin des mots pour se dire. La Parole peut aussi se transmettre par le corps, les gestes, les signes, les actions, les comportements. Ainsi, pour se faire connaître, Dieu a projeté son image sur le grand écran de l'humanité de Jésus. "Qui me voit voit le Père". "Le Père et moi, nous sommes un". A sa suite, il a appelé ses disciples à devenir ces écrans sur lesquels Jésus continue par eux à projeter son visage et parler au monde. C'est toute l'importance du témoignage.

Les baptisés ont parfois à faire connaître le Christ avec des mots, mais le plus souvent ce sera par leur façon d'accueillir Dieu et d'en vivre. Si leur humanité est déformée, alors l'image de Dieu est déformée. Si une vie est fort réceptive à Dieu, alors elle en reflète l'Amour. Parmi les membres du Corps du Christ, unis en Eglise, les uns seront plus chargés d'enseigner, les autres montreront les effets du Message par leur vie, d'autres encore par les sacrements révélant la présence de Dieu en l'humanité.

Comment ne pas souhaiter que, pour autant qu'ils soient différents, les langages de foi s'articulent entre eux et soient cohérents ! Que ce qui est dit verbalement trouve sa correspondance dans ce qui est pratiqué. Que ce qui est vécu soit en cohérence avec ce qui est annoncé. Prêtres, religieux(ses), laïcs, quelles que soient notre existence et nos responsabilités, notre vocation et notre mission n'est-elle pas d'annoncer et de proposer Jésus-Christ comme "chemin, vérité et vie" pour le monde ?

La Parole de Dieu "entretient" les croyants. Dieu communie les chrétiens par sa Parole. Comme dans la famille, la Parole des parents est la référence, assure la cohésion de la vie commune. La Bible et ses messages soutiennent et alimentent la foi des croyants.

"Nos contemporains ont besoin de maîtres qui soient des témoins et de témoins qui soient ainsi des maîtres"...