Pendant le dernier repas Pascal, Jésus traduit par le geste du lavement des pieds l'esprit de service qui a animé ses 33 ans de vie terrestre. De sa naissance à sa mort, Jésus a tout donné de lui pour tous : même pour Judas qui va le livrer, même pour Pierre qui va le renier. Jésus a voué sa vie, son temps, son énergie, au service des autres. Quand il a guéri, remis debout, en marche. Quand il a pardonné, réconcilié ; quand il a instruit, conseillé les foules ; quand il a révélé en paraboles le cœur de son Père. Quand il a appelé des disciples à le suivre et les a préparés à prendre sa relève.

Jésus n'a pas aimé seulement ceux qui l'aimaient, mais aussi et même ceux qui ont comploté pour qu'il soit crucifié. Jamais Jésus n'a regretté cet amour qu'il avait pour tous. Au moment où il achève ce geste dont St Jean fait mémoire, parce qu'il l'a marqué à jamais, Jésus conclut : "C'est un exemple que je vous ai donné afin que vous fassiez vous aussi comme j'ai fait pour vous". Alors j'ai dressé une liste d'occasions d'imiter Jésus heureux de servir…

En famille, quand je ne fais pas le petit roi ou la reine à qui on doit tout, mais que je propose mes services pour aider les petits à apprendre leurs leçons ou jouer avec eux.
A la maison, quand je soulage Maman dans les tâches ménagères.
A l'école, quand j'explique à des amis de classe ce qu'ils n'ont pas compris ou quand je vais vers une élève dont le visage est triste pour lui redonner le   sourire. Quand je m'efforce de mettre une bonne entente entre les élèves et   refuse de semer la discorde en disant du mal des autres.
Quand, dans les jeux et les compétitions, j'offre mes capacités pour faire gagner l'équipe sans vouloir me mettre seul en valeur.
Quand je ne suis pas toujours en train de réclamer des avantages pour moi sans souci des autres, mais que je trouve de la joie à voir les autres réussir et être heureux.
Quand je suis simple et pas prétentieux, humble et pas orgueilleux. Sincère et pas hypocrite, joyeux et pas ennuyeux, généreux et pas envieux. Patient et pas violent, tenace et pas lâche.
Je me montre aussi ami de Jésus lorsque j'ose dire devant les autres que je crois en lui et que je le montre par des choix et des actes de ma vie. Je suis ami de Jésus quand je ne trahis pas mes promesses, mais suis fier de les expliquer.

Jésus avait beau être un maître qui enseigne, il s'est abaissé pour être à la hauteur de chacun et lui   montrer tout son amour. En accomplissant ce geste du lavement des pieds, il nous montre un chemin où nous sommes appelés à nous donner dans le service des autres. Car c'est en faisant le bien que l'on trouve la joie et que l'on devient grand…