Jésus disait à ses disciples : "Restez en tenue de service et gardez vos lampes allumées". Jésus recommande à chacun de développer en lui la capacité d'être libre, conscient et responsable de soi. Il recommande d'être lucide. La foi n'est pas une fuite, elle est une adhésion et un engagement. Elle n'invite pas à l'ignorance ou à la naïveté, mais à la lucidité. Les disciples de Jésus ne reçoivent pas de lui l'ordre de fermer les yeux mais de les tenir grand ouverts, de mettre leur esprit entre parenthèses mais de chercher à savoir et comprendre, de baisser les bras et de renoncer mais de continuer à lutter pour trouver leur chemin. Jamais Jésus n'a montré un chemin qui tourne le chemin à l'humain. Au contraire, la route de Dieu c'est l'homme à faire advenir, c'est Jésus Dieu fait homme.

 

Il est certain que dans une société qui prône en priorité les loisirs et les paillettes, tant de tentations peuvent détourner l'homme de l'action et le pousser vers les distractions. Tandis que Jésus dit : "Veillez", l'on entend répéter : "Amusez-vous, oubliez, dissipez-vous, étourdissez-vous… achetez sans payer… profitez sans penser au lendemain… l'avenir est une autre vie"…

 

"Restez en tenue de service"… N'est-ce pas de la part de Jésus une invitation à ses disciples de ne pas rendre leur tablier chaque fois que leur existence est confrontée à des difficultés ? Dans une société de distraction, les chrétiens prônent l'initiative et l'entreprise, et c'est pour eux un devoir de rester sur le pont. Bien sûr ce qui est dit de la pleine vie peut s'appliquer aussi à la fin de vie. "Gardez vos lampes allumées" recommande d'avoir intégré le fait objectif que chacun un jour devra mourir. Et faire semblant de l'ignorer en refoulant l'idée au fond de soi ou en se construisant un avenir sans fin terrestre est illusoire et contraire à l'intelligence élémentaire ! Même si l'on doit recourir aux meilleurs moyens d'en reculer l'échéance, chacun sait que la mort lui fera quitter définitivement le temps et l'espace qui lui ont été "donnés" pour accomplir son existence.

 

"Veiller" repose donc sur les sciences, la sagesse et la sainteté. Par les sciences, on apprend l'homme, ses capacités et ses limites. Par la sagesse, on apprend à vivre en humanité selon des désirs, des repères et des valeurs, avec un idéal et dans l'humilité et la modération. Par la sainteté, on apprend à imiter Jésus dont la vie, les choix, les paroles et les actes, les engagements, la fidélité, tracent le chemin des chrétiens.

 

"Vous aussi tenez-vous prêts : c'est à l'heure où vous n'y penserez pas que le Fils de l'Homme viendra"…