Alité dans une chambre d'hôpital après une intervention chirurgicale, j'ai reçu quelques visites et quelques livres et revues. Parmi ceux-ci, j'ai apprécié d'abord l'entretien qu'a eu Benoît XVI avec le journaliste allemand Peter Seewald, rapporté dans un livre intitulé "Lumière du Monde". J'aime la sincérité et la clarté avec lesquelles le Pape exprime ses réponses aux questions pertinentes du journaliste. Le Pape n'est pas celui que des médias décrivent parfois avec force soupçons et approximations ! Ce qu'il pense, dit et fait, est simple comme l'Evangile du Christ qui est sa source d'inspiration.

 

Un autre livre, "Jésus, l'homme qui était Dieu", m'a aussi été donné pour occuper les longs moments de convalescence. Ecrit par Max Gallo de l'Académie Française, historien de métier, il invite le lecteur à suivre un certain Flavius, centurion romain, chargé de mener le supplice de Jésus et de surveiller "les onze fous et quelques femmes" qui se disent les disciples du crucifié. Ainsi "ce centurion part sur les traces de l'homme qui était Dieu en nous emmenant avec lui dans le périple bref et intense de ses trente-trois ans d'existence terrestre." Max Gallo n'a pas toujours été ce fervent croyant qu'il est devenu jusqu'à y consacrer beaucoup de son énergie et de ses talents. Des événements brutaux de sa vie familiale ont été un déclic dans sa quête sincère de vérité.

 

Enfin, un frère de Saint-Jean-Baptiste-de-la-Salle pour qui j'ai beaucoup d'admiration a glissé sur mon lit "Indignez-vous", de Stéphane Hessel. Cet homme de 93 ans fut un grand résistant, réchappé des camps de Buchenwald et de Dora, et le corédacteur de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme de 1948… Ce vénérable vieillard qui voit sa fin pas bien loin nous dit qu'être homme, c'est garder sa capacité de s'indigner devant tout ce qui apparaît anormal, injuste… Les réseaux de résistants actifs ont d'abord été des gens unis par une même capacité de s'indigner. Et Stéphane Hessel confie aux lecteurs que son indignation principale actuelle porte sur la Palestine, la bande de Gaza, la Cisjordanie. Il s'inscrit en faux contre ces idées propagées que tous les continents ne seraient pas concernés par la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme. Il y aurait des variantes selon l'état culturel, politique et religieux de certains endroits du monde ! Et Hessel d'ajouter que la pire des attitudes est l'indifférence largement répandue aujourd'hui.

 

Dans le même temps où je parcourais ce petit livre, je recevais un mail intitulé "Le saviez-vous ? La Commission Européenne vient d'éditer et de diffuser plus de trois millions d'exemplaires d'un agenda aux couleurs de l'Union Européenne à l'intention des écoles secondaires. Cet agenda comprend la mention des fêtes juives, hindoues, sikhs et musulmanes, mais aucune fête chrétienne n'y est signalée. Même la page du 25 décembre est vide… Comment une telle discrimination est-elle possible ?" Cela, aussi, m'indigne profondément !