C'est une banalité de souligner que les moyens de communication audiovisuels se sont multipliés ici et partout. Le pape Benoît XVI lui-même perçoit la communication pratiquée aujourd'hui à travers les différents médias comme une véritable "transformation culturelle". Ce flot continu de mots et d'images peut nous faire peur. Il n'est pas de fait sans danger puisqu'il peut nous faire sombrer dans cette néfaste idée que tout est égal et sans relief, et peu à peu nous laisser penser qu'il n'est plus de vérités essentielles et intangibles, qu'il n'y a que des idées évolutives au gré des événements et des circonstances.

 

Cette inflation de communication peut provoquer un rejet et un dégoût qui seraient suivis d'un repli, ou, à l'inverse, une addiction à tout ce qui est étranger et lointain, favorisant en nous une fâcheuse tendance à déserter notre quotidien et à ignorer notre prochain. Chacun le sait en effet, le développement exponentiel de ces moyens de communication peut apporter le meilleur comme le pire. Ils demandent un discernement avisé et une utilisation ciblée.

 

Sur le diocèse existent plusieurs médias. Quotidiennement RCF Reims-Ardennes, qui émet à Reims sur 87.9 FM, à Rethel sur 98.3 FM, à Vouziers sur 98.2 FM et à Charleville-Mézières sur 94.6 FM. Une émission bi-hebdomadaire est même consacrée à la vie de l'arrondissement de Vouziers ("Vouziers vous y êtes", le lundi à 19 h 15 et le samedi à 10 h). Il y a aussi la revue Reims-Ardennes qui donne des nouvelles de la vie diocésaine et nous transmet les réflexions de nos évêques. Il existe aussi un site diocésain quotidiennement mis à jour : htpp://catholique-reims.cef.fr. Dans le Vouzinois, le journal des paroisses "Chez Nous" paraissant 5 fois dans l'année donne à partager les initiatives de l'Eglise locale. Et, plus spécifiquement dans nos deux paroisses Trinité et Providence, un "bloc-notes" contenant des informations et un billet de réflexion parvient chaque semaine aux abonnés sur leur boîte mail… tandis que ce même bloc-notes est distribué aux chrétiens lors des messes dominicales.

"Il s'agit", écrit le Père Claude Collignon, animateur du service diocésain de l'information et de la communication, "de proposer au plus grand nombre, sans jamais tenter de l'imposer, des échanges chrétiens sur ce qui fait leur vie de tous les jours ou sur les événements qui les touchent ou concernent ceux qui les entourent" (Charte du Journal des Paroisses de Reims).

 

Quelques phrases extraites du message de Benoît XVI

pour la 45ème journée mondiales des communications sociales

 

"(…) Les nouvelles technologies ne changent pas seulement le mode de communiquer mais la communication en elle-même. On peut donc affirmer qu’on assiste à une vaste transformation culturelle."

"(…) Dans le monde numérique, transmettre des informations signifie toujours plus souvent les introduire dans un réseau social où la connaissance est partagée dans le contexte d’échanges personnels. La claire distinction entre producteur et consommateur de l’information est relativisée, et la communication tendrait non seulement à être un échange de données mais toujours plus encore un partage."

"(…) Même dans l’ère numérique, chacun est placé face à la nécessité d’être une personne sincère et réfléchie… Il en résulte qu’il existe un style chrétien de présence également dans le monde numérique… Communiquer l’Evangile à travers les nouveaux médias signifie non seulement insérer des contenus ouvertement religieux, mais aussi témoigner avec cohérence, par des choix, préférences, jugements qui soient profondément cohérents avec l’Evangile même lorsqu’on n’en parle pas explicitement."