Quelle image intérieure avons-nous de Dieu ? Celle d'un personnage isolé et seul… donnant des ordres… exigeant qu'on lui rende des comptes… Assis sur un trône, au milieu d'un décor impérial ! Cette conception de Dieu a été forgée par les hommes au cours de l'histoire. Elle transfère en Dieu la façon dont les rois, les princes et les gouverneurs exercent leur puissance : d'une manière solitaire et souvent arbitraire. On parle de la "volonté du prince". En ce Dieu qui, du haut du ciel, est censé tirer toutes les ficelles de nos vies sur terre, beaucoup d'hommes et de femmes affichent leur refus de croire. Car ils refusent la soumission sans rien dire. Car ils désirent être libres et responsables de leur vie.

 

Or ce Dieu à la puissance totalitaire n'est pas celui que Jésus est venu nous révéler. Dieu qu'incarne Jésus n'est pas seul, il est Trinitaire. Communauté Père, Fils et Esprit. La relation permanente entre ces trois personnes caractérise leur vie. Il n'en est pas une qui décide à la place des deux autres. Elles sont et elles font ensemble, en accord. Tout en étant bien distincts et différents, le Père, le Fils et l'Esprit sont intrinsèquement unis, et ils forment ensemble "un seul et unique Dieu". Il n'y a aucune divergence entre les trois personnes divines.

 

Tout ce que je viens de dire n'est pas marqué noir sur blanc dans la Bible. Mais c'est en contemplant Jésus dans ses relations à son Père, sa prière, ce qu'il dit de Dieu, que peu à peu se forme cette conception d'un Dieu trinitaire, d'un Dieu fait de relation et de communication. Certains vont dire : quelle importance a donc pour nous cette figure trinitaire de Dieu ? Créés à l'image de Dieu, nous devons pouvoir en retrouver des traces dans l'Humain. Oui ! Nous remarquons dans les désirs les plus ancrés en nous une aspiration forte à nous ouvrir aux autres, à entrer en communication, à créer des liens sociaux. On peut donc dire que la façon dont Dieu existe en lui-même est le modèle initial auquel nous devons ressembler pour développer notre humanité. Notre nature humaine s'accomplit réellement dans la relation, dans le dialogue. Les conditions en sont le respect de l'altérité et l'amour.

 

La Toute-Puissance par la force, la domination sans discussion ni concertation n'a rien à voir avec le Dieu des Chrétiens. Jésus aimait appeler, interpeller, révéler, éveiller les consciences. Il répétait souvent : "Si tu veux, viens et suis-moi". Jamais il ne maniait l'intimidation ni la menace, nous faisant ainsi découvrir que Dieu souhaite avoir avec nous des rapports de confiance et d'engagement libre. Ainsi, croire en un Dieu Trinité distingue d'une façon spécifique la conception chrétienne parmi toutes les religions du monde.

 

Nous tenons cette image de Dieu de Jésus. Elle est à contre-courant des façons spontanées, instinctives, "d'envisager" Dieu. De la Toute-Puissance qui peut tout à tout moment, on est passé à la Toute-Puissance de l'Amour. A la Toute-Puissance du Don et du service de Dieu lui-même. A la Toute-Puissance de la vie en communauté, en communion dans la distinction et la différence des personnes en Dieu Trinité. En découvrant Dieu, nous découvrons notre chemin humain et la façon dont nous devons vivre les uns avec les autres. La vie Trinitaire est un modèle de vie communautaire, de relation aux autres.

 

Les vocables de nos deux Paroisses convergent et se conjuguent. La Trinité nous appelle à vivre en communauté comme Dieu est communauté de liens. La Providence nous invite à accueillir le don de Dieu et à donner comme lui. La foi chrétienne se nourrit de liens à Dieu et aux autres. La vie Trinitaire inspire notre vie familiale, sociale et ecclésiale. Et si nous acceptons de revêtir la tenue de service, il faut aussi appeler d'autres à en faire autant à la suite de Jésus serviteur.