Comme beaucoup de téléspectateurs, j'ai partagé l'émotion des athlètes qui brandissaient la médaille venue récompenser leur exploit sportif. Quelle joie jaillissante pour les proches que l'on sentait partie prenante de la victoire, après l'avoir été, par un long et fidèle soutien, de leur travail quotidien lors d'entraînements nombreux et courageux.

 Il est heureux de constater que, même lorsqu'il s'agit d'un sport pratiqué en individuel, il est le résultat d'une émulation et d'un soutien communautaires. Jamais l'on ne ressent une solitude du sportif ; au contraire le public, la famille, les autres compétiteurs comptent beaucoup. Jamais je n'ai senti un "gagnant" se valoriser en écrasant les perdants. J'ai compris que le médaillé de cette année acceptait d'avance qu'un des perdants monte un jour sur le podium. Comment ne pas admirer cette modestie, et même cette humilité, traduites par une certaine autodérision ou l'étonnement avoué d'avoir gagné !

 Ce qui m'a donc frappé dans ces jeux, c'est le courage, la confiance, l'enthousiasme, l'endurance, la simplicité et l'esprit fraternel des sportifs. Bien sûr il existe en eux une légitime fierté exprimée à travers leurs cris de joie, mais jamais de mépris pour leurs rivaux. J'aime aussi leur patriotisme et celui du public français venu les encourager. Cette fibre-là qui vibre au son de l'hymne national convient bien, parce qu'elle n'est ni vindicative ni vulgaire. Elle laisse place avec une totale bienveillance à toutes les nations qui concourent.

 Les gagnants ne sont pas les seuls à refléter cette mentalité ouverte et cette posture réservée. Les perdants eux-mêmes sont touchants dans leur déception et leurs larmes. Leur échec n'est pour eux qu'une bonne raison de s'investir encore plus et mieux dans ce sport qui demeure le terrain privilégié où ils espèrent à l'avenir apporter les preuves de leur valeur physique et morale, et même spirituelle. Ce qualificatif s'applique aux sports olympiques, car ceux-ci manifestent que se dépasser, rechercher le gratuit, s'élever plus loin, plus haut, plus longtemps, tout cela fait partie des aspirations humaines en apportant les preuves qu'elles sont réalisables.

 Comme il est beau, ce grand rassemblement des plus grands sportifs du monde réunis pour ces Jeux Olympiques dans le respect, l'égalité, dans une paix sereine et une fraternité joyeuse ! Vive le sport et les sportifs ! Merci à Dieu pour ce symbole d'Espérance qu'Il nous donne de contempler comme une source de Lumière pour l'Histoire…