"L'Avent, c'est une espérance qui vient dans le froid d'un soir,

c'est une espérance, jaillie du brouillard…"

 

Les jours qui précèdent Noël sont les plus courts de l'année. Chaque matin, l'aube se lève lentement. En fin d'après-midi, l'obscurité gagne vite. Les nuits sont longues. Et nous assistons comme à un combat entre la longueur du jour et celle de la nuit. Mais nous savons que fin décembre, dans notre hémisphère, la lumière va peu à peu gagner du terrain. Le 25 décembre était le moment choisi dans la religion animiste pour célébrer le soleil qui revenait éclairer de plus en plus la terre après les longues nuits d'hiver. Les jours vont rallonger et les nuits raccourcir.

Or les chrétiens ont transformé cette célébration du soleil en fête de Noël. En venant sur terre, Jésus apporte la lumière de Dieu. Jésus est un soleil qui éclaire les ténèbres dans lesquelles l'humanité est trop souvent plongée. Les ténèbres de la haine, de la guerre, de la méchanceté, de l'égoïsme, de l'orgueil, de la stupidité. Jésus est lumière et, comme un feu, il éclaire sans éblouir, il réchauffe les cœurs gelés, il attire et réunit autour de lui.

Encore aujourd'hui Jésus demeure une lumière pour beaucoup. Comme un phare allumé indique la côte aux marins, comme les projecteurs éclairent une scène de théâtre ou un stade, Jésus vient éclairer nos vies et le chemin sur lequel nous pouvons progresser. Jésus ne braque pas les projecteurs sur lui, mais sur la terre et les autres à aimer. Regardez et aimez. Voyez et respectez les autres. Soyez polis, aimables, attentifs, attentionnés. Sachez accueillir, écouter, répondre. Aimez chercher, connaître, recommencer, pardonner, vous réconcilier…

 

"Toi qui es Lumière,

Toi qui es Amour.

Mets dans nos ténèbres ton Esprit d'Amour."