Parce qu'ils ressentent que donner la vie à un enfant est une de leurs responsabilités majeures, les couples qui ne peuvent assumer cette mission traversent des étapes très difficiles. Aujourd'hui nombre d'hommes et de femmes ont déjà fondé une famille et s'exercent à l'art d'être parents lorsqu'ils font la démarche en vue de leur mariage. Il arrive alors que des couples confient leur désarroi de ne pouvoir transmettre la vie, ayant été reconnus infertiles à la suite d'examens médicaux.

Or apprendre sa propre infertilité provoque un choc psychique et affectif, tant le désir d'offrir la vie est profondément inscrit dans les corps et les cœurs des hommes et des femmes. Et le piège, pour celui des deux que la médecine déclare infertile, est de considérer sa situation comme une humiliation, parfois une punition. Or, quelles qu'en soient les causes, l'incapacité à donner la vie s'enracine le plus souvent en des déficiences génétiques dont personne n'est responsable.

Les médecines actuelles ont bien sûr des parades contre la stérilité. Ce choix, qui doit être appréhendé en couple par ceux qui envisagent de recourir à un soutien médical éprouvé, demeure cependant toujours une aventure. Si l'épouse doit faire appel à un donneur anonyme parce que son mari est infertile, il faut à l'avance que son mari consente à cette paternité assistée ; il lui faut aussi combler son déficit par un engagement affectif dès la conception de l'enfant. Il faut aussi au père accueillir le bébé et le faire grandir comme s'il en était le géniteur. Il faut au couple dédramatiser le fait de ne pouvoir concevoir un enfant à deux et d'avoir dû avoir recours à un tiers. Mais la naissance d'un bébé donne au couple tant de tâches irremplaçables de transmission et d'éducation, d'aide au développement des potentialités, des capacités et des qualités, du caractère et de la personnalité, que tout au long de sa croissance les rôles distincts et convergents de mère et de père s'articulent et s'équilibrent, se révèlent déterminants et indispensables.

Pour des raisons scientifiques que les biologistes expliquent, la stérilité atteint de nombreux jeunes des générations actuelles. Certaines femmes ne pourront jamais porter d'enfant, tandis que d'autres le pourront. Des hommes seront assistés par des médecins et finiront par féconder. On voit parfois des infertilités s'interrompre et faire place à la vie ! Certains couples font le choix d'adopter des enfants et leur donnent ainsi la chance d'avoir des parents qui choisissent de les élever. Il arrive parfois que l'amour qui a attiré le couple et le réunit soit très ébranlé et fissuré lorsque sont révélés des problèmes d'incapacité à donner ensemble la vie. Il arrive aussi que certains de ces couples, au contraire, loin de se refermer sur eux et de devenir amers, s'ouvrent sur la souffrance des autres et s'engagent dans un mouvement à but humanitaire.

La découverte de l'infécondité est une lourde épreuve, elle est souvent un parcours du combattant lorsque le couple appelle le corps médical à la rescousse pour y remédier. Dans tous les cas, l'énergie dont a alors le plus besoin le couple c'est l'amour mutuel !