Dieu, l'architecte et le créateur de l'univers, est venu en Jésus habiter la terre en cette "maison commune" - comme l'appelle le pape François dans son encyclique Laudato Si sur l'écologie -, qu'est la Nature composée de minéraux, de végétaux, d'animaux – l'âne, le bœuf, les moutons, la paille de la crèche l'évoquent – et bien sûr de l'espèce humaine, sans oublier les eaux des mers, des océans, des cours d'eau fertilisant les terres cultivables et les forêts…, l'air et le soleil, les jours et les nuits, le temps qui passe…

Jésus est venu partager entièrement notre condition humaine pour nous convaincre qu'elle est un vrai et beau chemin de vie. Par delà le mal et les malheurs, les obscurités et les erreurs, tout être humain a reçu des capacités pour dérouler correctement sa vie : des facultés pour chercher, connaître, comprendre, celles pour choisir en conscience, la liberté pour décider et la volonté pour tenir bon, dans la durée. Jésus né à Bethléem dans les circonstances que la fête de Noël nous rappelle restera 33 ans physiquement sur terre. Ses 30 ans à Nazareth aux côtés de Joseph et Marie et des gens de son village, ses 3 ans de vie publique durant lesquelles il consacrera tout son temps à parler de Dieu et donner des conseils aux foules venues l'entendre, à guérir toute blessure, à libérer des peurs et à se proposer à tous comme "chemin, vérité et vie"… cette période intense et mobilisée de son existence se terminera sur la croix du Golgotha et avec la Résurrection de Pâques. Naîtra alors l'Eglise avec sa poignée de disciples transformés en Apôtres sous l'action de l'Esprit Saint.

Tout ce que Jésus a été, ses pensées, ses paroles et ses actes, nous le savons par la Bible et la transmission effectuée par les générations successives des chrétiens. Or aujourd'hui Jésus n'est plus dans un corps d'homme. Il est à chercher dans le cœur des humains, hommes, femmes, jeunes et enfants, dans la vie et les événements. L'Humain créé à l'image de Dieu a gardé trace de son Créateur et à Jésus, Dieu fait homme, a succédé l'Esprit divin qui nous permet de deviner et contempler Dieu vivant et présent aujourd'hui. Jésus, lui, a cheminé à côté et au milieu. Maintenant il nous rejoint à l'intérieur de nous, en cet espace sacré au plus intime de nous-mêmes, le poste de pilotage de notre vie personnelle dont chacun détient les manettes. La crèche, le village, la famille, aujourd'hui pour Jésus c'est l'homme et tout homme ! C'est l'Eglise son corps, dont chaque croyant est un membre.

Oui ! Dans la vie, la nôtre et celle des autres, Dieu nous fait signe et nous envoie des messages. Je vois Dieu dans l'amour humain et les promesses qu'il suscite, dans le choix de concevoir un enfant et les engagements qu'il implique, dans le bonheur des enfants et des jeunes d'accéder au savoir, de confier leurs multiples interrogations et de grandir avec les réponses. Je vois Dieu dans le travail, le courage et la confiance qu'il réclame, aussi modeste ou aussi prestigieux qu'il soit. Je vois Dieu dans l'amitié, généreuse et fidèle, Dieu dans les jeux et les farces que se font les enfants, Dieu dans l'énergie des jeunes à envisager et construire leur avenir. Dieu dans le service du bien commun de nos dirigeants politiques locaux et nationaux. Dieu dans la passion intelligente et tenace de tous ces enseignants heureux d'accomplir leur mission de transmission. Dieu dans les métiers de soins de santé, depuis ces agents d'entretien jusqu'aux chirurgiens, en passant par les aide-soignantes et les infirmières, Dieu dans le savoir bien faire des artisans et le désir de diffuser de la culture, du loisir de la part des artistes : chanteurs, acteurs, musiciens, écrivains, créateurs et présentateurs de radio et de télévision… Dieu dans les petits, les pauvres, les exclus et en ceux qui s'en font proches…

En résumé, comment ne pas contempler Dieu dans l'amour, la générosité, la confiance, le partage, l'amitié, la fraternité, le Pardon, la conversion et l'amélioration de soi, le désir de consoler et de progresser, de se réconcilier, d'avancer toujours plus loin, plus haut et plus profond… Noël n'est pas tant une fête pour nous faire regarder le passé et nous y attarder qu'un temps pour nous aider à ressentir le présent comme un temps de rencontre plus lucide et plus intense avec Dieu et avec nos frères et sœurs en humanité… ici et au loin… aujourd'hui et demain…