Certes l'Evangile invite à approfondir une relation personnelle à Jésus et, par lui, à Dieu Trinité, source première de toute vie et de tout Amour. Tout en la développant, cette union à Dieu nous presse d'y associer nos proches et nos semblables en leur partageant "la joie de l'Evangile". En tant que disciples qui marchons à la suite de Jésus, nous entendons son appel permanent à le faire connaître et aimer, en paroles, en pensées et en actes.

Dans la Parole de Dieu apparaît constamment ce dynamisme de la sortie que Dieu veut provoquer chez les croyants. Abraham accepte l'appel à partir vers une terre nouvelle. Moïse écoute l'appel de Dieu "va, je t'envoie" et fait sortir le Peuple vers la terre promise. "Aujourd'hui", écrit le pape François dans son exhortation apostolique La joie de l'Evangile au n° 20, "dans cet « allez » de Jésus sont présents les scénarios et les défis toujours nouveaux de la mission évangélisatrice de l'Eglise, et nous sommes tous appelés à cette sortie missionnaire. Tout chrétien et toute communauté discerneront quel est le chemin, mais nous sommes tous invités à accepter cet appel : sortir de son propre confort et avoir le courage de rejoindre toutes les périphéries qui ont besoin de la lumière de l'Evangile. Fidèle au modèle du maître, il est vital qu'aujourd'hui l'Eglise sorte pour annoncer l'Evangile à tous, en tous lieux, en toutes occasions, sans hésitation, sans répulsion et sans peur"…

Mais comment effectuer cette sortie lorsque la vie nous assigne à résidence pour assurer la vie d'une famille, assumer les responsabilités que comporte l'exercice d'une profession ou la conduite morale d'une paroisse, ou lorsqu'on est inscrit dans un groupe de jeunes qui a ses objectifs et ses modes d'animation ? Cet esprit de "sortie" que recommande le Pape n'est pas seulement d'ordre géographique, à la manière dont les missionnaires venus d'Europe sont allés annoncer l'Evangile dans les langues et les cultures des Peuples qu'ils ont rejoints. La sortie missionnaire s'appuie sur une "conversion" de l'esprit et du cœur, convaincus que personne en dehors de Dieu ne détient la vérité tout entière, mais que celle-ci se trouve partiellement répartie en tout être humain. "Sortir" de soi, de son quant-à-soi, se décentrer, cela prédispose à rencontrer l'autre et les autres, divers, différents, pour nous en approcher et écouter leur "vérité" et le récit de leur vie.

Bien sûr, pour que cette "rencontre" soit profitable et féconde, il faut que la "sortie" soit accompagnée de moyens humains aiguisés tels que les capacités à communiquer, décrypter, comprendre la langue verbale et vitale des interlocuteurs. Cette forme de sortie ne demande pas de quitter physiquement sa vie et ses engagements, car ces zones d'humanité que l'on n'approche pas, que l'on ignore souvent, qui campent aux périphéries de nos fréquentations habituelles sociales, religieuses, familiales, nous pouvons aller vers elles en leur ouvrant réellement notre esprit, notre cœur. Elles feront alors partie de nos conversations, de nos préoccupations et de nos aspirations. Elles figureront en bonne place dans nos réseaux. Les brèches que ces nouveaux venus en nos lieux de vie auront provoquées seront devenues des portes et des fenêtres qui laisseront l'air du Monde pénétrer nos lieux parfois enfermés pour les renouveler !

La plus extraordinaire des sorties observées est bien sûr celle qu'a effectuée Jésus quittant la vie Trinitaire pour s'incarner dans une vie d'homme. Au n° 113, le pape François écrit : "Ce salut que Dieu réalise et que l'Eglise annonce joyeusement est destiné à tous, et Dieu a donné naissance à un chemin pour s'unir à chacun des êtres humains de tous les temps. Il a choisi de les convoquer comme peuple et non pas comme des êtres isolés. Personne ne se sauve tout seul, c'est-à-dire ni comme individu isolé ni par ses propres forces. Dieu nous attire en tenant compte de la trame complexe des relations interpersonnelles que comporte la vie humaine dans une communauté humaine. Ce peuple de Dieu que Dieu s'est choisi et a convoqué s'appelle l'Eglise".