L'ordination de trois jeunes prêtres en juin 2018 en la cathédrale de Reims, l'entrée en retraite du Père Thierry Jordan, notre archevêque depuis 19 ans, un témoignage sur la joie d'être prêtre qui m'a été demandé, ainsi qu'à deux autres prêtres plus jeunes, lors de la rencontre du presbytérium qui s'est tenue cette année à St-Walfroy avant la messe chrismale célébrée dans l'abbatiale de Mouzon, une interpellation récente d'un prêtre jeune : "N'hésitez pas à nous partager votre expérience pastorale"… tout cela en effet m'incite à exprimer en quelques mots simples les critères importants auxquels doit se référer le prêtre diocésain, selon mon point de vue !

1. Le prêtre diocésain se conforme avec conviction et confiance au principe de l'Incarnation. Un prêtre reçoit une nomination pour accomplir une mission définie en un territoire précis. Il doit éviter de se disperser et résister à la tentation de s'attribuer des tâches qui l'éparpillent et qui pourraient faire dire aux chrétiens : "notre curé n'est jamais là, toujours ailleurs"…

2. Le fait d'être "séculier" invite le prêtre diocésain à ne pas être un homme du passé au tempérament nostalgique, mais au contraire à aimer l'époque et les gens de ce temps dans lequel il accomplit son ministère.

3. Il doit s'investir à fond et en même temps se dessaisir et se retenir de tout penser et faire par lui-même. Chaque fois qu'il peut associer et initier des chrétiens pour édifier l'Eglise et contribuer à l'œuvre de Dieu dans la société, il se rend disponible. Il est d'accord avec ce principe : ne jamais envisager seul ce qui peut l'être à plusieurs.

4. Il est serviteur d'une Eglise qui se veut par ses membres sel et levure, lumière pour la société humaine tout entière. Il doit rassembler et unir, être créateur de liens, non pas autour de lui mais autour du Christ, parole et pain d'Amour et de vérité conjugués dans un même mouvement.

5. Le prêtre diocésain n'a pas pour seule tâche de faire vivre religieusement une communauté chrétienne rassemblée et fidèle, mais il doit faire place dans ses pensées et ses initiatives à ses frères et sœurs en humanité, et tout spécialement les pauvres, les petits, les laissés pour compte, les gens sans pouvoir et ceux qui en détiennent beaucoup…

6. Au prêtre diocésain est confiée une autorité qui n'a pas pour finalité de se faire valoir ni d'être gratifié, mais de faire grandir les chrétiens qui lui sont confiés. Il enseigne et transmet ce qu'il sait, l'ayant reçu lui-même. Il s'exerce à analyser et discerner un chemin évangélique, moral et spirituel.

7. Parmi toutes ses tâches auprès des enfants, des jeunes et des adultes, il initie à la prière en proposant des façons et surtout des sources objectives et comprises – biblique, liturgique -, en favorisant la bonté et la beauté, en alliant action et contemplation, visuel, audible, sensible et intériorité personnelle !

8. La spécificité de la vocation du prêtre diocésain enrichit la mission universelle de l'Eglise catholique dans la mesure où elle rejoint l'homme et tout en l'homme, jusqu'aux profondeurs de sa condition, de sa dignité et de sa liberté, de ses facultés de décider et de s'engager.

9. Le prêtre diocésain n'exerce pas une profession libérale dans laquelle il apparaîtrait à son compte, avec une clientèle privée qui l'aurait choisi, lui. Il est en réalité disponible pour tous. Il a accepté d'être au service d'une Eglise qui s'est dotée de moyens apostoliques, d'une organisation hiérarchique dans laquelle il assume la place qui lui a été désignée. Il doit s'y montrer acteur, en étroite cohérence avec l'Evangile et cohésion avec l'Eglise.

10. Dans une société foncièrement marquée par la diversité et la pluralité des convictions, des modes de vie, des appartenances et des références philosophiques et culturelles, religieuses, dans le cadre d'un vivre ensemble démocratique et laïque dont l'ambition est de pouvoir faire cohabiter des gens très différents et même divergents, l'Eglise catholique sera écoutée et regardée si elle est humble, simple, tout en étant ferme et claire dans son témoignage !