Certes Dieu ne rejette jamais ceux et celles dont la personnalité et le caractère trahissent ce qu'il est, Lui, par sa nature, et que tout être humain, puisque créé à son image, est appelé à devenir par choix de vertus ! Mais le Créateur de l'univers et de l'homme ne cesse pas non plus de croire possibles la transformation et l'amélioration de ce qui est affaibli et affadi, très limité et inachevé… Qu'il me soit permis d'évoquer les personnes dont le caractère est marqué par des "travers" qui les prive de capacités à donner un beau et bon visage à leurs convictions intimes et leurs bonnes intentions.

Je pense aux gens au tempérament tranchant et radical, anguleux jusqu'à être piquant et blessant pour qui les côtoie ! Je pense aux gens violents qui s'emportent comme des éruptions volcaniques subites et imprévisibles, avec passion et déchaînement incontrôlables et insurmontables... Il faut aussi parler de ces êtres possessifs et dominateurs qui visent à tout diriger et tout dominer, jusqu'à ressembler à des marionnettistes qui tirent les ficelles de leurs personnages à qui ils dictent leur propre volonté ! Et ces gens agités, impulsifs et compulsifs, agressifs, incapables d'accueillir et écouter parce qu'ils ont l'impression de tout savoir et d'avoir seulement à dire aux "autres" ce qui est et ce qui doit être. Autoritaires et totalitaires, ils se mêlent de tout ; ils sont facilement inquisiteurs, jusqu'à l'indiscrétion et l'empiètement sur la vie d'autrui, sans rien s'interdire.

A ces gens dépourvus d'équilibre et de justesse dans leurs relations et leurs attitudes, leurs réactions et leurs actions, leur discernement, n'a-t-on pas envie de souhaiter courage et volonté pour rectifier ce qui doit l'être, et d'abord de trouver de l'apaisement, de la sérénité et du calme par un regard bienveillant et positif sur leur entourage et ce qu'ils entendent du monde, proche ou lointain ? N'a-t-on pas envie de leur donner les conseils suivants ?

Efforcez-vous d'être patients et lucides, avec vous-mêmes d'abord.

Dénouez les nœuds de votre personnalité.

Prenez la serpillière pour éponger les taches de votre parcours.

Maitrisez davantage votre langue relayeuse de rumeurs.

Demandez des preuves à ce que l'on vous rapporte oralement.

Reliez ce qui s'est écarté, renforcez ce qui s'est fragilisé.

Ne mettez jamais d'huile sur un feu allumé par un pyromane !

Débranchez les retransmissions destructrices et inquisitrices…

Ne nagez jamais dans les eaux troubles de l'hypocrisie et du mensonge, ni même des approximations.

Détruisez en vol les calomnies que l'on vous confie à l'oreille.

Fuyez les flatteries qui visent toujours à vous assujettir et vous enfermer sur vous-mêmes.

Recherchez avec persévérance d'être vrai, juste, sincère, clair, bon et même beau par votre transparence et votre clairvoyance.

Ne vous présentez jamais avec un masque, ne revêtez jamais un costume pour être un "autre" que vous-mêmes. N'apparaissez jamais comme un personnage façonné et composé, tel un caméléon dont la caractéristique est d'avancer en se dissimulant et se confondant aux lieux où il passe.

Il se peut que le lecteur de ce billet me découvre trop sévère avec les gens dont le caractère tortueux ne facilite guère le choix de vivre selon la vérité et la charité de l'Evangile. En réalité, Dieu nous aime d'une façon inconditionnelle et continuelle, tout en nous appelant aussi à répondre, avec nos moyens et ceux qu'il nous donne par l'Esprit Saint, à ce qu'il demeurera toujours pour nous tous:  un Père dont le cœur n'est que Miséricorde infinie !