Avant que le contenu des livres ne soit "casé" dans la mémoire de leur cerveau, les enfants doivent, toute l'année durant, transporter ces ouvrages sur leur dos ! Ce qui les fait ressembler à des dromadaires dont la bosse permet d'aller loin… Souvent les cartables bourrés à fond de cale semblent disproportionnés par rapport aux jeunes statures qui les véhiculent ! Car des élèves transportent parfois certains livres dont ils n'ont pas l'usage dans la journée. Cela semble les rassurer de pouvoir à tout moment se conformer à la demande du professeur de consulter tel ou tel passage d'un livre qu'ils ont à portée de leur main.

Le cartable donne une contenance et une identité scolaire à un enfant, un peu à l'image d'un couvreur dont les échelles de travail sont toujours à disposition immédiate sur la galerie de son camion. On "raconte" même que la couleur, la forme et peut-être le prix d'achat du cartable subissent des tendances et des modes auxquelles certains élèves sont sensibles. Pour certains "porteurs de cartables", plus leur cartable est "gonflé", et plus il exprime leur "ambition" de réussite dans la vie. Il est vrai que l'école continue d'être dans la mentalité de beaucoup l'ascenseur social privilégié et souvent unique pour accéder à une meilleure place dans la société.

Quand on voit ces écoliers passer sur les trottoirs et entrer en classe avec leur cartable, on dirait qu'ils transportent leur bibliothèque ou même les objets précieux de leur chambre. Car il y a souvent dans les cartables bien d'autres objets que des livres et des cahiers ! Des mamans ont parfois l'interdiction de fouiller dans le cartable de leur ado, dans lequel elles pourraient tomber sur leur agenda, mais surtout sur leur journal intime rédigé au jour le jour. On peut donc considérer que les cartables ont le quasi-statut d'un sanctuaire auquel on ne peut accéder qu'avec autorisation…

Un cartable n'est pas seulement un moyen de transport, il est d'abord un achat réfléchi et choisi, parfois un cadeau offert à l'occasion d'un anniversaire, d'un passage dans la classe supérieure, de la réussite à un examen ou de la récompense pour conduite serviable… Il est donc précieux ! Et condamnables sont les amis qui ironiseraient sur lui ou se permettraient d'y faire une indélicate intrusion !

A tout âge ce petit bagage dorsal ou à roulettes est partie intégrante de son propriétaire. Il est tellement lié à lui que bénir les cartables lors de la messe de rentrée après l'été, ce n'est pas tant asperger ces objets vénérés que bénir ceux qui les utilisent à longueur d'année scolaire. Je connais même des enseignants qui sont fiers de venir faire leurs cours avec en main "le cartable" de leur jeunesse étudiante. Après avoir bénéficié d'enseignements pendant des années, les voilà heureux de transmettre à leur tour ce qu'ils ont eux-mêmes reçu. Leur cartable de professeur sera aussi le moyen de transporter chez eux pour les corriger les copies ramassées auprès des élèves, afin d'évaluer leurs progrès…

Ainsi de cartable en cartable, de génération en génération, se transmettent les connaissances avec si possible une valeur ajoutée dans le contenu comme dans la pédagogie. Le cartable ? Un véritable véhicule tout terrain (VTT) du savoir !