Lorsqu'ils se sont rencontrés et fréquentés, ont-ils pris assez de temps et de bons moyens pour se connaître réellement et vraiment, pour connaître leurs capacités, leurs qualités, leurs fragilités ? Avec le projet de s'unir pour toujours, ont-ils intégré et accepté leurs différences et leur altérité ?

Leur itinéraire personnel les a-t-il fait accéder à une maturité suffisante pour leur permettre de faire ce choix responsable de fonder un foyer capable de partir ensemble vers un avenir commun ?

Un amour ressenti par les sens, la séduction, l'attirance physique, l'émotion, l'affectivité, est-il prêt à évoluer à travers des difficultés à affronter, des déceptions, des échecs, tout en gardant toujours sa place essentielle au cœur du couple ?

Tout en attribuant une part importante aux biens matériels – l'argent, un logement, son aménagement confortable, une voiture, un métier stable -, la cohérence et la cohésion du couple dépendent-elles de ces conditions de vie jusqu'à être menacées d'implosion si cet environnement venait à s'affaiblir ?

Un dialogue fait d'habitude de se dire sincèrement et clairement ce que chacun(e) éprouve, pense, se propose d'entreprendre, fait-il partie des fondations et du fonctionnement du couple ? En cas de mésentente, le pardon est-il envisagé comme un recours bénéfique et normal par les deux ?

L'un et l'autre sont-ils avertis que des phénomènes d'addiction peuvent les contaminer ? La passion pour les jeux d'argent, les drogues, la pornographie sur les réseaux sociaux, l'alcool… La répartition raisonnable du "temps" dont dispose chacun est-elle transparente et ratifiée dans le couple ?

Bien avant la naissance du premier enfant et à plus forte raison quand ils viennent élargir le cercle conjugal pour le transformer en famille, l'éducation des enfants est-elle un thème que le couple aborde, en s'accordant sur les interdits à ne pas franchir et les initiatives à encourager, sur les valeurs humaines à ensemencer dans le cœur des enfants, sur la reconnaissance de leurs potentialités et de leurs talents à faire devenir capacités ?

Le couple s'est-il mis d'accord sur la carte de relations à recevoir et à visiter, tant les membres des deux familles que les amis de l'un et de l'autre, désormais connus et appréciés des deux ?

Un couple ne se marie pas seulement parce qu'il "s'aime", mais aussi avec le projet de "s'aimer" dans le cadre d'une vie commune. Aussi le couple a-t-il imaginé et envisagé ce qui peut lui arriver dans son itinéraire conjugal, familial, social ? Est-il conscient que ce que chacun ressent être de l'amour peut évoluer et revêtir d'autres sensations ? Chacun est-il prêt à avoir à se positionner en couple face à des événements inattendus ?

S'il a choisi de se marier civilement à la mairie pour s'engager devant la société dont il est membre ayant des droits et des devoirs, le couple se sent-il responsable de contribuer à son vivre ensemble ? Si ce couple se marie aussi à l'église, a-t-il conscience d'avoir à aimer comme Dieu nous aime, en toute occasion et en tout lieu de sa vie ?