12 mars 2016

Discerner

Dans les "propositions" conclusives du Synode sur la famille, toutes approuvées au moins aux deux tiers des votes, un mot qui revient très souvent est celui de "discerner". Ce verbe est à la fois essentiel et exigeant, car il sollicite les capacités de chaque personne et appelle à réfléchir, analyser et tirer des conclusions qui fassent prendre une direction et adopter un comportement. Je sais qu'aujourd'hui les sondages d'opinion règnent en maîtres pour penser selon les majorités numériques qui se dégagent. Je sais que l'on aime les... [Lire la suite]
Posté par lucien marguet à 17:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 mars 2016

Croyants et incroyants

Ces gens qui, la tête haute et la voix assurée, déclarent qu'ils ne croient pas en Dieu m'interpellent toujours, moi qui avoue avoir l'humilité de la foi religieuse. Selon eux, la foi est l'aveu d'une faiblesse, celle de l'homme qui, ne parvenant pas à assumer les limites de sa condition mortelle, s'invente un être tout-puissant susceptible de venir lui porter ses secours en lui confiant ce qu'il n'arrive pas à connaître et comprendre, à résoudre par lui-même. Les croyants, dont je suis, ne méritent-ils alors que d'être qualifiés... [Lire la suite]
Posté par lucien marguet à 17:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 mars 2016

Gratitude

La société actuelle nous habitue plus à faire valoir ses droits, à réclamer son dû, à acquérir, qu'à accueillir et recueillir. Elle donne pignon sur rue aux rapports de force et dévalorise la bonne volonté et la gratuité. Cette tendance devient facilement exigence et obligation. Et lorsque l'ayant-droit a obtenu satisfaction, il oublie de penser qu'il reçoit de la part d'une collectivité qui lui attribue. Dans ce temps où se développe la culture des droits acquis et à faire valoir, on observe une diminution du sens de la gratitude et... [Lire la suite]
Posté par lucien marguet à 17:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 mars 2016

Divers et différents… pluriels…

Tous les chrétiens n'ont pas le même profil, car du fait de leur identité sociale, culturelle et professionnelle, de la trajectoire de leur existence, de leur éducation reçue, les convictions religieuses des uns et des autres peuvent être marquées et s'exprimer de façon différente, voire divergente. Certains pratiquants peuvent être plus sensibles au passé, qu'ils rêvent de voir "restaurer". Ils oublient parfois que la société a évolué en de nombreux domaines et que l'Eglise doit continuer à y incarner le Message évangélique, certes... [Lire la suite]
Posté par lucien marguet à 17:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 mars 2016

Adopter un enfant

Il existe au plus profond du cœur d'un homme et d'une femme le désir de donner la vie qu'ils ont eux-mêmes reçue. Quand cette "conception" s'avère impossible, alors le désir de transmettre "autrement" la vie pousse à adopter. Ce choix vient au terme d'une longue réflexion, souvent d'une lutte qui demande ténacité et confiance. Ces parents en recherche d'adoption ne disent pas qu'ils ont droit à un enfant pour justifier le temps et l'énergie dépensés dans ce long parcours jonché souvent d'imprévus. En revanche, ils ont en tête de... [Lire la suite]
Posté par lucien marguet à 17:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 janvier 2016

"L'assassin court toujours !"…

C'est le titre du "Charlie Hebdo" publié en mémoire de l'assassinat, en janvier 2015, des rédacteurs de ce journal satirique. Or cette "une" représente Dieu au regard "fusillant" et Kalachnikov en bandoulière, nettement identifiable comme le Dieu des chrétiens. J'avoue que cette accusation blesse l'image de compassion et de miséricorde que j'ai de Dieu. Cette caricature m'offense. Elle m'étonne aussi puisque, de la part de gens qui proclament leur athéisme, on a du mal à comprendre ce dessin d'un Dieu qui n'existe pas pour eux !... [Lire la suite]
Posté par lucien marguet à 11:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 janvier 2016

Il est des conditions au "dialogue"…

Avant que ne dégénère un dialogue qui tourne mal, en conflit et en hostilité durable, avec les incompréhensions et les blessures qui en résultent, il est bon d'apprendre à "entendre le point de vue" de l'autre ! Il est quelques précautions à adopter lorsqu'une conversation s'avère complexe. Il ne faut pas pratiquer la déformation des propos de l'interlocuteur ni l'amalgame qui consiste à assimiler ce qu'il dit aux paroles prononcées par un autre. Cela va de soi, tout préjugé et tout propos colporté sur cet "autre" sont à proscrire,... [Lire la suite]
Posté par lucien marguet à 11:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 janvier 2016

Les formes d'incroyance… d'athéisme…

Les formes d'athéisme actuelles semblent s'enraciner dans cette conviction largement répandue que l'homme n'a besoin de personne pour envisager et conduire sa vie, avec l'entière confiance de la réussir. Dieu apparaît alors superflu. Faire appel à Dieu et à d'autres peut même être considéré comme une faiblesse et une dérobade. Son itinéraire, l'homme se le trace tout seul, au moyen des réserves de valeurs qu'il détient en lui. Sa liberté de conscience lui donne la capacité de se forger une conduite morale "humaniste". Certes les... [Lire la suite]
Posté par lucien marguet à 11:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 janvier 2016

Jésus a autrement incarné ces mots…

Entre autres nouveautés apportées par Jésus, il y a celle d'avoir transformé le contenu et le sens de certains mots comme pouvoir et puissance. Selon leur conception immédiate et instinctive, les êtres humains imaginent la puissance comme la capacité de s'imposer aux autres et de les commander, les dominer, les influencer dans leurs idées et leurs actes, jusqu'à se substituer à leur conscience. Ce qui est l'extrême de cette conception. Lorsque cette forme de puissance rencontre des oppositions, elle peut recourir à la violence,... [Lire la suite]
Posté par lucien marguet à 11:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 janvier 2016

Quand les "repas" nourrissent l'âme…

Se nourrir a, de tout temps et sous toute latitude, été un acte chargé de ritualisme et de coutumes. Toutefois, pour parler des repas, il faut bien distinguer ce qui relève d'une nécessité de s'alimenter pourvoyant aux besoins du corps, et ce que permettent de dialogues et d'échanges des repas liés à des circonstances ou des visées particulières. En effet, celui qui peut manger "sur le pouce", seul, au comptoir d'une brasserie ou sur le plateau individuel à la table d'un "self-service" par nécessité alimentaire, ressentira comme très... [Lire la suite]
Posté par lucien marguet à 11:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]