09 mars 2014

A qui la faute ?

N'avez-vous pas remarqué comme moi cette propension devenue en notre culture quasiment un réflexe ou une manie de toujours chercher un bouc émissaire pour le désigner coupable des difficultés ou des malheurs qui surgissent dans notre vie ? Un enfant a de mauvaises notes en classe ? Ses parents sont fautifs, et, pour ceux-ci, ce sont les enseignants qui sont incompétents. Une usine n'a plus de commandes ? Les dirigeants n'ont été ni vigilants ni prévoyants. Telle ou telle institution de la République est lente et croule sous les... [Lire la suite]
Posté par lucien marguet à 14:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 mars 2014

La joie du Pardon

Lc 15 1-10    Cette page d'évangile nous aide à mieux connaître le cœur et les pensées de Jésus. On y apprend que les gens les plus attirés par Jésus étaient les publicains et les pécheurs. Ceux que l'on accuse de mal se conduire et que du coup on méprise. Ils viennent écouter Jésus car ils sentent que lui les attire. Ce qui déplait aux pharisiens et aux scribes qui, eux, se prétendent justes : "Ils récriminaient contre lui" – ce qui signifie qu'ils le critiquent fortement – en disant : "cet homme fait bon accueil aux... [Lire la suite]
Posté par lucien marguet à 14:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 février 2014

Avortement et euthanasie

« Tu ne tueras pas » est un des commandements de base du Décalogue reçu par Moïse et que Jésus est venu confirmer. Sauf en cas de légitime défense évidente face à un assassin sur le point de tuer, nul ne peut « donner la mort » à un être humain. L’avortement et l’euthanasie sont à regarder à la lumière de ce principe fondateur.  Avorter, c’est supprimer volontairement la vie d’un petit être qui, dès sa conception, est pourvu de tous les caractères humains. Certes il n’est pas interdit de parler des... [Lire la suite]
Posté par lucien marguet à 12:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 février 2014

En conscience

"Vous nous renvoyez souvent à notre conscience personnelle et à notre intime conviction, et pourtant il est de nombreuses circonstances dans la vie où il est très difficile de bien choisir"… Il est bien sûr exact que la plupart de nos choix et de nos décisions procèdent par élimination et rarement d'après une clairvoyance qui s'impose. Une jeune fille amoureuse se dit : vais-je faire de ce garçon mon mari pour la vie ? Dans le domaine de l'éducation, des parents se demandent souvent s'il leur faut tout le temps accorder des... [Lire la suite]
Posté par lucien marguet à 12:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 février 2014

Les lois dans une démocratie

La démocratie qui prône l'égalité en droits et en devoirs de tous les citoyens, quels que soient leur origine raciale et leur rang social, leur niveau de culture et leurs convictions religieuses, politiques, leurs références morales, est, comme on l'affirme souvent, le cadre du vivre ensemble le meilleur ou le moins mauvais, ajoute-t-on parfois. En effet,  au nom de la démocratie les sondages poussent nos législateurs à voter des lois. Il y aura bien ici ou là le recours à un comité d'éthique appelé à se prononcer sur le... [Lire la suite]
Posté par lucien marguet à 12:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 février 2014

Nature et Bible... en hiver

La saison d'hiver durant laquelle la nature tout entière se dépouille des couleurs qui l'embellissaient ressemble au déluge que nous conte la Bible. La terre entière fut recouverte d'eaux, au point que l'on a pu croire qu'elle était anéantie à jamais. En hiver les arbres sont dénudés, la terre ne produit plus de fruits, les animaux sauvages s'enfoncent volontiers dans leur terrier, les tapis des sous-bois deviennent ternes. Renforcée par l'obscurité allongée des jours maussades, la nature prend la couleur du deuil. L'on craint même... [Lire la suite]
Posté par lucien marguet à 12:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 janvier 2014

Pourquoi ces visages tristes ?

"On a beau faire le maximum pour leur donner à vivre un beau moment, les gens gardent leur visage morose et parfois même donnent des signes d'insatisfaction", me disait une personne dont la profession est d'offrir de la convivialité. Cette remarque faite par un professionnel, tous les observateurs de notre société de distractions et de loisirs portée sur la consommation de "produits d'évasion" peuvent sans doute y souscrire. Les cadeaux les plus sophistiqués offerts aux enfants au moment des fêtes ne semblent pas les combler. Les... [Lire la suite]
Posté par lucien marguet à 15:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 janvier 2014

Préférer, en tout, la vérité

Si le Pape attire des foules sur la place St-Pierre par sa proximité et sa simplicité, son langage imagé et concret, évangélique, son entourage immédiat n'apprécie pas unanimement ses invitations insistantes à plus de vérité et de charité dans les comportements. Le Pape a en particulier plusieurs fois dénoncé les rumeurs colportées et amplifiées dont personne ne connaît la source ni ne s'efforce de trouver de preuves. Ces rumeurs deviennent d'ailleurs incontrôlables, et elles finissent par semer la suspicion et ternir l'image publique... [Lire la suite]
Posté par lucien marguet à 21:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 janvier 2014

Qu'est-ce que le bénévolat ?

Choisir d'être bénévole, c'est consentir à offrir du temps, de l'énergie pour une cause et surtout pour autrui. Le bénévolat demande un esprit de service, toujours, et un esprit d'entreprise et de créativité, souvent. Le but du bénévolat, ce n'est pas le bénévole mais la personne qui est aidée, accompagnée, ou le groupe qui est rejoint !  L'une des caractéristiques du bénévolat est qu'il est gratuit, sans condition de réciprocité. Il prend même souvent la forme d'un don de soi, car il peut demander un investissement moral,... [Lire la suite]
Posté par lucien marguet à 21:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
12 janvier 2014

Pourquoi si peu d'aspirants à la prêtrise ?

Il est vrai que l'une des angoisses ressenties par les évêques et les prêtres à la veille de faire valoir leurs droits à la retraite (à 75 ans) est la raréfaction des vocations au sacerdoce. Le nombre de séminaristes se compte sur les doigts d'une ou deux mains, bien en deçà des chiffres que la relève des prêtres en activité demanderait. Bien sûr on citera tel ou tel diocèse ou communauté nouvelle qui s'en tire mieux que l'ensemble des régions de France. Et chacun tentera d'avancer les raisons de ce phénomène qu'est la baisse... [Lire la suite]
Posté par lucien marguet à 21:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]