08 avril 2009

Résurrection

Tout naît et tout finit. L'être humain aussi. La longueur et la teneur d'une vie ne changent rien à cette condition humaine universelle. Face à ce fait objectif que chacun constate, certains croient en une vie après la mort. D'autres nient toute vie en dehors de celle comprise entre la conception et le décès. La mort débouche sur l'anéantissement complet, disent certains. La mort débouche sur une vie déjà commencée mais qui se dépouille de son enveloppe physiologique, physique, charnelle, pour se transformer en une vie... [Lire la suite]
Posté par lucien marguet à 16:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 avril 2009

Autour du feu pascal

Nous sommes dehors. Sur le seuil. Dans la Nuit. Dans la vie. Dans le Monde. Jésus est venu habiter parmi nous. Pour apporter la lumière. Dans la nuit de nos vies. Dans cette nuit, un feu. Préparé. Allumé. Il attire. Rassemble. Rassure. Scintille. Ilumine. Il nous éveille, nous réveille, nous appelle à le suivre. Il est signe d'un temps nouveau. Lumière jaillie du tombeau. Feu de la Pâque. Sur ce cierge nouveau qui accompagnera nombre de célébrations durant toute cette année, deux lettres sont gravées : alpha et... [Lire la suite]
Posté par lucien marguet à 16:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 avril 2009

Veillée pascale

Quel paradoxe ! Alors que plus d'un milliard de chrétiens célèbrent Pâques, cette fête qui témoigne que la violence et la mort n'ont pas le dernier mot, l'actualité est remplie d'images de blessures, de sang, de pleurs et de mort. Ce que nous voyons et entendons ne fait qu'ajouter aux souffrances ressenties lors de la disparition de proches morts de maladie ou d'accidents sur les routes. La mort aujourd'hui semble l'emporter sur tous les bourgeons qui font jaillir la vie. Comme si tout cela désignait l'homme comme incapable... [Lire la suite]
Posté par lucien marguet à 16:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 avril 2009

L'Espérance de Pâques

"De quoi nous et le monde avons-nous le plus besoin en ce moment ?" La réponse qui me vient immédiatement est : "d'Espérance"... En effet le mieux qui puisse nous arriver en cette fête de Jésus ressuscité c'est que soit ravivée en nous la flamme chaleureuse et lumineuse de l'Espérance. Toute notre foi repose sur le Christ ressuscité. S'il n'est pas ressuscité, Jésus est un mythe. S'il est vivant, tout est vrai et redevient possible. Puisque Jésus a vaincu la souffrance et la mort et qu'il est... [Lire la suite]
Posté par lucien marguet à 16:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 avril 2009

Jésus a porté nos souffrances...

Je ne veux dire que quelques mots à propos du récit de la Passion de Jésus. Il ne faut pas y voir une valorisation de la souffrance. Car Jésus a combattu toute sa vie durant toutes les souffrances endurées par tant de gens rencontrés. Les souffrances endurées par le Christ et décrites de façon si violente et dégradante ne doivent pas nous laisser penser que ce sont les souffrances du Christ qui ont sauvé le Monde. Jésus sauve par sa liberté, son amour, la vérité, et aucune menace, aucun chantage, ne l'ont fait dévier... [Lire la suite]
Posté par lucien marguet à 16:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 avril 2009

Souffrance et mort

Tous nous avons été un jour ou l'autre confrontés au malheur, à la souffrance; ou à l'une ou l'autre des innombrables formes de mal : la maladie, la mort. Tous nous connaissons l'incroyable capacité de l'homme à faire du mal à son frère. Depuis Caïn tuant Abel jusqu'à la Shoah et les génocides contemporains, tous les temps ont été "des temps où l'homme a sur l'homme le pouvoir de lui faire du mal" (Quohélet 8 9). Tous nous nous sommes posé la même question : "Si Dieu existe, pourquoi cela ?" Depuis qu'il y... [Lire la suite]
Posté par lucien marguet à 15:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 avril 2009

Mal, souffrance, mort du Christ

Dieu n'assiste pas à la Passion de son fils comme s'il admettait comme un mal nécessaire la violence et les souffrances pour sauver l'Humanité. Jésus sauve seulement par son Amour. Un Amour que la mort ne l'innocent n'a pas entamé. Lorsque nous évoquons le chemin de Croix du Christ, faisons bien attention de ne pas valoriser la souffrance et la mort pour elles-mêmes. Car ce que le Christ a choisi, par le moyen de l'Amour, coûte que coûte, c'est la Vie. Aucune menace, aucune intimidation ne l'a décidé à renoncer à cette... [Lire la suite]
Posté par lucien marguet à 15:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 avril 2009

Célébration du Vendredi Saint

Comment les disciples eux-mêmes, élevés dans le culte d'un Dieu dont le nom même ne devait ni écrit, ni prononcé, comment n'auraient-ils pas tremblé de frayeur à la pensée que la Réalité absolue de l'univers put coïncider avec ce prophète moqué, flagellé, cloué à la potence des esclaves ? Nietsche voulait voir dans la croix la source d'un certain masochisme judéo-chrétien. Sans doute, l'adoration de la Passion a parfois dégénéré en culte de la souffrance. En réalité, la croix n'est pas une fatalité, elle est un choix.... [Lire la suite]
Posté par lucien marguet à 15:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 avril 2009

La Nuit qu'il fut livré…

Durant 3 ans, Jésus a mangé souvent avec ses amis à la même table. Mais ce soir-là le repas est exceptionnel. C'est le repas de Pâque en souvenir du passage de la Mer Rouge qui a libéré les Hébreux de leur exil en Egypte. C'est aussi le dernier repas de Jésus avant sa mort en croix. Jésus ne sera plus corporellement au milieu de ses amis. Alors il imagine un moyen d'y rester. Mais il faut que ce moyen respecte la liberté pour chacun de croire ou pas. Que Jésus soit accueilli en chacun de ceux qui le veulent bien. Que Jésus soit... [Lire la suite]
Posté par lucien marguet à 15:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 avril 2009

Le jeudi Saint

En venant habiter sur terre et en devenant un homme, Jésus à commencé à donner sa vie. Il a vécu en tout comme tout le monde. Pendant 3 ans, ses proches l'ont vu, entendu. Il allait de village en village, de ville en ville. Il s'intéressait à chacun. Le malade, le handicapé, le sourd, le muet, le lépreux. Il guérissait. Il donnait des conseils. Il consolait. Il pardonnait les péchés. Il aidait chacun, petit, grand, pauvre ou riche, à vivre. Cela ne plaisait pas à tout le monde. Certains se sentaient bousculés, alors ils... [Lire la suite]
Posté par lucien marguet à 15:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]