La saison d'hiver durant laquelle la nature tout entière se dépouille des couleurs qui l'embellissaient ressemble au déluge que nous conte la Bible. La terre entière fut recouverte d'eaux, au point que l'on a pu croire qu'elle était anéantie à jamais. En hiver les arbres sont dénudés, la terre ne produit plus de fruits, les animaux sauvages s'enfoncent volontiers dans leur terrier, les tapis des sous-bois deviennent ternes. Renforcée par l'obscurité allongée des jours maussades, la nature prend la couleur du deuil. L'on craint même pour la survie de tel ou tel arbre, tant le gel et les pluies peuvent lui être fatal. Certains oiseaux fuient les rigueurs de l'hiver et migrent vers le sud vers des cieux plus cléments. Et la plupart, moins chanceux, demeurent dans leur espace coutumier en se protégeant et en se nourrissant comme ils peuvent, parfois assistés par des mains secourables.

 Les sources et les ruisseaux coulent à plein débit. L'humidité gagne sur la sécheresse. La flore et la faune, les forêts et les futaies, les taillis et les bosquets sont habillés de leur costume hivernal. Le promeneur pourrait imaginer se balader dans un cimetière où reposent, sous le linceul blanc que forment de temps à autre des myriades de flocons neigeux, tous ces éléments qui ont animé la Nature.

 En hiver, la mort semble gagner. Mais en réalité la vie attend son heure et son retour pour surgir. L'hiver ressemble au déluge par lequel la terre fut purifiée du péché. Le péché progresse tellement dans le monde qu'après avoir rendu mauvais certains individus, il corrompt la société humaine. Dieu décide d'extirper le mal de ce monde, mais il ne renonce pas à son plan d'amour sur les hommes. Une humanité nouvelle grandira à partir de Noé qui a trouvé grâce aux yeux de Dieu parce qu'il était juste.

 Noé préfigure le Christ en qui se réalisera la Nouvelle Alliance et le salut pour tous les peuples. Les chrétiens voient dans l'arche de Noé une image de l'Eglise qui permet aux hommes d'être sauvés dès lors qu'ils viennent à elle par la foi et par le baptême. "Le Seigneur vit que la méchanceté des hommes était grande sur la terre et que toutes les pensées de leur cœur se portaient chaque jour uniquement vers le mal. Et Dieu se repentit d'avoir créé l'homme sur la terre et il eut le cœur affligé : j'exterminerai, dit-il, de la surface de la terre l'homme que j'ai créé, et avec l'homme le bétail, les reptiles et les oiseaux du ciel, car je me repens de les avoir faits. Mais Noé trouva grâce aux yeux du Seigneur"…

Le déluge vint sur la terre pendant 40 jours, et toutes les créatures qui se trouvaient sur la terre périrent : oiseaux, animaux domestiques, bêtes sauvages, tout ce qui rampe sur la terre ainsi que tous les hommes… Il ne resta que Noé et ce qui se trouvait avec lui dans l'arche… La crue des eaux sur la terre dura cent cinquante jours ; puis Dieu fit souffler un vent sur la terre et les eaux se retirèrent progressivement."… "Alors Dieu, s'adressant à Noé, lui dit : "Sors de l'arche avec ta femme, tes fils et les femmes de tes fils, et les animaux de toute espèce qui sont avec toi ; fais-les tous sortir afin qu'ils se répandent sur la terre et qu'ils s'y multiplient"…(Gn 7 et 8)

Et Dieu signifia par un arc-en-ciel l'alliance qu'il établit entre lui et tous les êtres vivants (Gn 9 8-13)/