30 avril 2018

Commémorer

Notre pays, notre patrie, a toujours besoin de ces rassemblements pour se souvenir de ces événements qui ont marqué et forgé son histoire collective, qui l'ont blessée en ses enfants mais en même temps réunie en faisant de tous ses membres, de façons différentes et parfois opposées, un peuple fier et libre. Certes commémorer n'est pas une fin en soi. Ces devoirs de mémoire doivent en même temps tenir les consciences éveillées et nous rappeler à la vigilance, nous inviter à nous montrer actifs et mobilisés, pour que les grandes valeurs... [Lire la suite]
Posté par lucien marguet à 22:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 avril 2018

Une personne "convaincante"

Elle associe dans sa personnalité des compétences, de l'intelligence et aussi de la simplicité et de la bienveillance naturelle. Elle ne se considère ni plus ni moins, mais égale et semblable. Elle est discrète mais curieuse de l'autre, ne parlant pas d'elle tout le temps, y compris quand son interlocuteur se confie. Elle use volontiers de tact et de pédagogie, n'est jamais intrusive, mais délicate et nuancée. Elle ne joue pas sur la scène de la vie comme ces acteurs en représentation qui se régalent des applaudissements nourris d'un... [Lire la suite]
Posté par lucien marguet à 22:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 avril 2018

L'humain tel que les chrétiens le comprennent

Les positions morales prises par l'Eglise et les chrétiens ne sont pas l'effet du hasard ni l'expression du plaisir de résister aux vagues déferlantes de l'opinion forgées par des courants de pensée puissants qui prétendent couler de source et répondre aux désirs et besoins humains, individualisés et particuliers. Quand les chrétiens sont invités à donner leur position, ils s'expriment à partir d'une conception universelle qu'ils ont de l'homme, de la femme, de la vie, son origine divine et sa destinée. Je vais essayer de résumer en... [Lire la suite]
Posté par lucien marguet à 21:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 avril 2018

"Je crois en la résurrection de la chair…

… nous invite à proclamer chaque dimanche le Credo. Mais comment faut-il comprendre le mot "chair" ? Veut-il dire que l'on retrouve un jour notre corps physique dans lequel nous vivons aujourd'hui ? En réalité, "la chair", ce n'est pas seulement le corps physique, c'est aussi toutes les relations que la personne entretient avec les autres dans le déroulement de sa vie ; grâce au corps, car celui-ci est la place que chacun occupe dans l'espace et le temps. La chair, c'est tout ce qui constitue la personnalité. Quand dans son discours... [Lire la suite]
Posté par lucien marguet à 21:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 avril 2018

La "Bible"…

Les chrétiens ont avec la Bible le rapport qu'ont les marcheurs assoiffés par la marche et la chaleur du jour avec la source d'eau. L'important pour eux est l'eau. Pour les chrétiens, la Bible est un moyen de chercher, découvrir et aimer Dieu, Jésus, leurs messages. Aussi si les chrétiens tiennent tant à la Bible, c'est parce qu'elle est une voie qui leur permet d'approcher et d'accéder à la source de cette vie divine dont elle témoigne. Si la Bible raconte d'abord l'histoire particulière du Peuple hébreu dans ses rapports avec Yahvé... [Lire la suite]
Posté par lucien marguet à 18:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 avril 2018

Se marier à l'église

J'accompagne chaque année une petite dizaine de couples vers leur mariage à l'église. J'ai toujours beaucoup reçu de leurs interrogations, de leurs hésitations, de leurs convictions. A la question "Pourquoi le mariage, civil et ensuite religieux ?", beaucoup ont du mal à formuler une réponse spontanée. Souvent ils décrivent leur mariage religieux en termes de solidité donnée à leur engagement comme si, après avoir vécu un contrat à durée déterminée, ils le transformaient après une expérience éprouvée et durable en contrat à durée... [Lire la suite]
Posté par lucien marguet à 18:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 avril 2018

Pourquoi et comment le rite pénitentiel lors des obsèques ?

Ce rituel, situé après l'évocation de l'existence du défunt, le signe de la croix et celui de la lumière allumée au cierge pascal, ne doit jamais avoir une allure de jugement et de reproches au regard d'une vie qui a pu connaître, comme tout itinéraire humain, ses hauts et ses bas, ses faiblesses et ses écarts, ses erreurs, ses ratés, ses ombres, ses tiédeurs, ses déviations et ses omissions… En effet, même si certains proches sont très lucides des limites de leur défunt, jamais l'Eglise ne les poussera à les juger. On pourra même... [Lire la suite]
Posté par lucien marguet à 18:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 avril 2018

Des obsèques au cours d'une messe !

Alors que la vie de cette personne a été orientée et inspirée par la pratique religieuse, la messe dominicale hebdomadaire et les sacrements du pardon et de l'eucharistie, on voudrait que ses obsèques se déroulent sur le même modèle que les célébrations offertes à tout défunt, sans avoir à tenir compte du lien entretenu avec la foi et l'Eglise durant sa vie. Or ce souci d'égalité pendant les cérémonies religieuses parait s'inspirer plus de principes hors sol que de l'objectivité et de la vérité. Sous prétexte de ne pas faire de... [Lire la suite]
Posté par lucien marguet à 18:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 avril 2018

La laïcité interroge !

Après l'attentat terroriste de Carcassonne, une fois de plus la "classe politique" s'interroge sur les manières d'empêcher le processus de radicalisation islamique susceptible de contaminer un grand nombre de nos concitoyens fichés ou à tout le moins repérés. Alors rêvons-nous de procéder avec les musulmans comme en Egypte où les chrétiens sont incités en permanence à partir et émigrer sous la pression de menaces ou d'assassinats terroristes ravageurs ? Politique bien connue de la terre brûlée qui consiste à éliminer les "infidèles"... [Lire la suite]
Posté par lucien marguet à 18:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 avril 2018

Dieu est "miséricorde"…

Etymologiquement la "miséricorde" signifie "l'amour du cœur pour la misère", car quelle que soit sa forme, la misère blesse l'homme. Elle peut être physique, morale, mentale, spirituelle, économique… Pour saint Thomas d'Aquin, la miséricorde est à la racine de tous les actes de Dieu. Miséricorde et misère sont les deux termes qu'emploie saint Augustin pour raconter la rencontre de Jésus avec la femme adultère. Pour le pape François, c'est une expression belle et juste pour entrer dans le mystère de l'amour de Dieu quand il vient à la... [Lire la suite]
Posté par lucien marguet à 11:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]